64 Millions d’euros pour Cavani, le montant des transferts s’affole.

64 Millions d’euros pour Cavani, le montant des transferts s’affole.

Edinson-Cavani-PSG

C’est officiel depuis hier, Edinson CAVANI est un joueur du Paris Saint-Germain, et cela pour la somme de 64 Million d’euros. Le pris de l’attaquant Uruguayen est-il justifié. Pourquoi celui-ci a-t-il couté plus cher que la Star du club Zlatan Ibrahimovic recruté l’année dernière pour 20 Millions d’euros. Comment sont fixés les prix des transferts ? Et quels sont les moyens utilisés par les club pour faire grimper la note ?

Les clauses libératoires font grimper les prix !

Le marché des transferts et le prix des joueurs peu parfois surprendre. Celui-ci est déterminé par de nombreux critères à prendre à compte, critères qui sont parfois subjectifs. Dans le cas du nouvel attaquant Parisien, le montant de son transfert est directement déterminé par sa clause libératoire. Le montant de cette clause fixée par le club de Naples et son président s’élevait à 63 Millions d’euros. Cette sommes fixée en partie selon l’humeur des dirigeants du club est le montant pour lequel un contrat peu être rompu. C’est donc ce qui a couté si cher au Parisiens pour s’offrir les services d’El Matador.

On peu cité aussi des clauses libératoires absolument indécente comme celle de Messi qui serait à 250 Millions d’euros, ou encore celle de Cristiano Ronaldo qui toucherait le Milliards d’euros. Alors pourquoi Messi, 4 fois Ballon d’Or serait-il moins cher que Ronaldo ? La est toute la subjectivité de tel montant qui sont déterminé par rapport au talent du joueur, son image, et en grande partie au bon vouloir du président. Ce montant est en quelques sortes une mise en garde contre les autres clubs qui lorgneraient de trop près sur leurs pépites.

Passé 30 ans, la valeur marchande des joueurs dégringole.

Un autre critère à prendre en compte : l’âge du joueur. En effet, prenons l’exemple du célèbre attaquant Suédois. Si Zlatan Ibrahimov a été transféré en 2009 du club de Barcelone à l’Inter de Milan pour un montant de 50 Millions d’euros (plus un joueur, Samuel Eto’o, estimé à 30 Millions d’euros), celui-ci est venu à Paris l’année dernière pour 20 Millions d’euros. Aujourd’hui âgé de 31 ans, la côte de Zlatan descend en flèche, même si ses performances sur le terrain restent extraordinaires.

Le cas David Villa est un autre cas surprenant de décote d’un joueur passé 30 ans. En effet, l’attaquant espagnol, qui rappelons le a été meilleur buteur de la dernière coupe du monde a été transféré pour 5 Millions d’euros il y a quelques jours à l’Athlético Madrid. Agé de bientôt 32 ans, le club catalans a préféré se séparer de son buteur pour récupérer quelques sous avant que celui-ci n’est plus aucune valeur marchande.

La loi du football est cruelle, et estime que passé 30 ans, il est plus risqué d’investir dans un joueur.

Partager cet article

Connectez-vous pour laisser un commentaire Connexion